Vélos made in Alsace
Coup de Coeur Publié le 05 Juillet 2018

Vélos made in Alsace

Le 9 juillet, Manivelle commercialisera ses premières bicyclettes, presque 100 % alsaciennes. On vous emmène à la rencontre de cette innovation bien de chez nous.

Une idée d’étudiants strasbourgeois

L’Alsace est la région du vélo, et Strasbourg la ville du vélo. Alors, pour aller jusqu’au bout de la logique, Silvin et Thomas ont créé un vélo 100 % Alsace… ou presque. A peine diplômés de l’INSA de Strasbourg, les deux compères se sont mis à l’ouvrage. Ils voulaient monter leur petite entreprise, spécialisée dans la production artisanale. Les deux cyclistes chevronnés n’ont pas hésité longtemps. Ils décident de fabriquer des vélos. Mais attention, pas n’importe quels vélos : des beaux vélos, autant faits pour la ville que pour la balade, personnalisables, antivol -  autant que possible… -, et fabriqués localement.

Une réalisation entièrement faite main

Les deux associés créent leur marque : Manivelle. Un nom, qui évoque le fait main, la mécanique simple et le mouvement. A part les freins, les moyeux et les changements de vitesse importés de Grande-Bretagne, et la sellerie originaire de l’Ain, les deux jeunes créateurs tiennent à la fabrication locale. Le cadre, en acier issu de l’aéronautique vient du Havre mais est travaillé dans l’atelier strasbourgeois de Kœnigshoffen. La peinture est réalisée à Erstein. Les découpes au laser sont faites à Masevaux. Et bien sûr la conception et l’assemblage sont entièrement réalisés à Strasbourg.

Un vélo pensé pour le quotidien

Résultat : une bicyclette élégante, robuste et racée, pas tape à l’œil pour un sou, souple et réactive. Le vélo idéal pour aller au boulot à vélo, mais aussi faire un tour dans la campagne environnante… ou plus, si affinité et mollets correspondants. Chaque cadre est numéroté et toute la visserie est conçue pour limiter le vol des pièces détachées. Les couleurs sont pensées avec le plus grand soin : tous les deux mois, une nouvelle teinte. Les premiers sont vert pâle, façon vieilles machines-outils. Pour les suivants, on attendra. La couleur fait le buzz.

Mise en vente le 9 juillet

Premier coup de manivelle : le 9 juillet. Ce jour-là, la vente sera ouverte au public. A un prix de départ de 1 900 €, avec un délai de livraison d’un mois. Vous l’avez compris, chers amis cyclistes : on n’est pas vraiment dans le vélo de série bas de gamme… Chaque vélo est fabriqué à la carte et à l’image de son futur propriétaire. Une fois qu’on l’a, on ferait le tour du monde avec…

 

 

 

Crédits photo : Manivelle

Thématique(s) :
Insolite
Note :
Votez pour cet article :
Je vote !
Aucun commentaire
A lire egalement