La seconde vie du skate
Portrait Publié le 10 Janvier 2017

La seconde vie du skate

Ne jetez plus vos vieilles planches de skateboard ! Maxime Coeur, un jeune entrepreneur messin, peut leur donner une seconde vie. Le menuisier et charpentier de formation amoureux du bois, passionné d’art contemporain, sensible aux questions environnementales et skater devant l’éternel, a décidé il y a trois ans de réunir ses quatre passions en un seul métier. Il crée sa petite entreprise, la nomme Organ Skateboards et transforme les vieilles planches qu’il récupère ou qu’on lui apporte en cruisers. Le cruiser est en fait une petite planche qui revient à la mode ces temps-ci sur les skate parks.

Dans son atelier installé chez TCRM Blida, une pépinière d’entreprises artistiques, artisanales, digitales et numériques installée dans l’ancien dépôt des bus de la région messine, Maxime stocke, scie, découpe, rabote, vernit, peint, polit, visse… et produit de magnifiques planches plus belles que les neuves. Ses clients viennent de la région, mais aussi, grâce à internet, d’Australie, autre paradis des skaters. Et le bois des vieilles planches qu’il ne transforme pas en nouvelles planches, il le transforme en lunettes, en coques de téléphone, en bagues… et même la sciure est recyclée en papier.

Et si vous avez chez vous une vieille planche vraiment irrécupérable, confiez-la à Maxime, il en fera une œuvre d’art. Avec des artistes de sa communauté, ceux du skate, du surf, du graf, du street art… il a créé Art on Boards. Les reshape sont confiés à des artistes du monde entier et prennent place dans une collection très riche en couleurs et en figures de tous styles et de toutes formes, qui ne cesse de s’agrandir et qui a déjà eu les honneurs des plus grandes salles d’exposition : le Centre Pompidou Metz, l’Art Connection Gallery à Luxembourg, le Palais de Tokyo à Paris…

 

Crédits photo : Organ Skateboards

Note :
Votez pour cet article :
Je vote !
Aucun commentaire
A lire egalement