Le rayon vert va encore frapper
Actions ! Publié le 13 Septembre 2018

Le rayon vert va encore frapper

A chaque équinoxe d’automne et de printemps, un mystérieux rayon vert attire touristes et badauds dans la nef de la cathédrale de Strasbourg. Normal ou para normal ?

Le mystère vert

Chaque année à pareille époque, c’est un peu l’effervescence dans la grande nef de la cathédrale de Strasbourg. Le rayon vert apparait. L’évènement se produit en fait deux fois par an à une date et une heure très précise :  le jour de l’équinoxe d’automne et de printemps aux alentours de midi.

L’explication : un coup de soleil

Le phénomène se décrit en fait très simplement : un rayon de soleil traverse le pied gauche de Juda, un des douze fils de Jacob, représenté sur un des vitraux du triforium sud de la cathédrale, et vient éclairer le torse et la tête du Christ en croix sculpté sur la grande chaire, dite de Geiler de Kaysersberg, de l’autre côté de la nef. On peut creuser l’affaire et constater que Juda regarde le vitrail rond au-dessus de sa tête, tandis que de sa main gauche indique son pied gauche, comme pour dire : « Attention, le soleil traverse mon pied gauche ». Restait à trouver la date et l’heure, ainsi que l’objet de ce fugace coup de soleil : le corps crucifié du Christ à chaque équinoxe.

Horloge astronomique

Les amateurs de phénomènes paranormaux et d’ésotérisme à bon marché en sont donc pour leurs croyances : le rayon vert de la cathédrale de Strasbourg est tout ce qu’il y a de plus rationnel et même calculé à la minute près pour se reproduire deux fois par an. En 1972, Maurice Rosart, qui voulut comprendre le phénomène afin de l’expliquer, parla de « l’authentique horloge astronomique de la cathédrale ». Le verre du vitrail date de 1870 : il a été installé sciemment à l’occasion de la restauration succédant aux dégâts provoqués par les bombardements de la même année. Le phénomène a été redécouvert cent ans plus tard à l’occasion d’un important travail de nettoyage des verrières.

Prochain rendez-vous : le dimanche 23 septembre, à 12 h 24. Le phénomène est en fait visible quelques jours avant et après cette date et dure, chaque fois, une quinzaine de minutes.

Thématique(s) :
Insolite
Note :
Votez pour cet article :
Je vote !
Aucun commentaire
A lire egalement