Plus léger que le handicap
Coup de Coeur Publié le 02 Mars 2015

Plus léger que le handicap

Joël Fritsch et Guy Rosfelder sont en contact permanent avec la souffrance physique et mentale : le premier est ambulancier au SMUR de Strasbourg, le second est assistant de régulation médicale au SAMU. Ensemble les deux passionnés d’aviation et d’hélicoptère ont créé en décembre 2013 Hélico Ultra Léger Kerzfeld : HULK. L’idée : faire voler des jeunes en situation de handicap physique ou mental et les inciter à voler à nouveau grâce à un contrat d’objectifs. « Notre principale motivation, c’est de voir sourire les jeunes, raconte Joël Fritsch, président de l’association. On s’est dit : on va leur faire oublier leurs tracas le temps d’un vol. »

Pour rencontrer ces jeunes, victimes d’accident ou handicapés de naissance, les bénévoles de l’association font la tournée des équipes soignantes  des instituts médicaux-éducatifs, des écoles spécialisées, des centres de rééducation fonctionnelle… et présentent le fameux contrat d’objectifs. « Nous voulons fixer un but aux jeunes, précise Joël Fritsch : tu voles, ça t’a plu, tu peux revoler si tu remplis le programme que tu t’es fixé avec tes encadrants et tes éducateurs. » Il peut s’agir d’objectifs physiques, de bonnes notes à l’école.

« Le vol fonctionne comme une béquille psychologique », résume le président de HULK. Un coup de pouce supplémentaire pour ceux qui se battent quotidiennement pour apprendre ou réapprendre à vivre, pour les aider à se projeter dans l’avenir, à garder la tête dans les nuages.

Entre le printemps et l’été 2014, peu favorisés par la météo, l’association a fait voler gratuitement 10 personnes. Elle espère assurer une trentaine de vols en 2015, y compris pour certains des dix de 2014 qui auront rempli leurs objectifs. Chaque vol en gyrocoptère dure une trentaine de minutes : décollage depuis le petit aéroclub de Kogenheim, survol du vignoble et du Haut Koenigsbourg, ou bien virée au-dessus du Rhin avec vue imprenable sur Europa Park. A l’arrivée, il y a ceux qui ne disent rien et se contentent d’un large sourire : « C’est notre plus belle récompense », insiste Joël Fritsch.

Pour que ces sourires se multiplient, HULK s’est lancé dans une grande démarche de mécénat auprès des particuliers et des entreprises. Objectif : pouvoir acquérir son propre gyrocoptère, en assurer la maintenance et le fonctionnement… et alléger le handicap de dizaines de jeunes chaque année.


Crédits photos: Joël Fritsch

 

À LIRE / VOIR AUSSI :
> ORIANNE BERNARD :  le rire comme arme
> [VIDÉO] EPICES : La cuisine du partage
> INCROYABLES COMESTIBLES : Les légumes à partager
> [VIDÉO] BRETZ'SELLE : L'atelier de réparation engagé !
...

Thématique(s) :
Entraide Sport
Note :
Votez pour cet article :
Je vote !
2 Commentaires
A lire egalement