La Mémoire du monde est à Sélestat
Coup de Coeur Publié le 28 Mai 2018

La Mémoire du monde est à Sélestat

Les 23 et 24 juin, la Bibliothèque Humaniste de Sélestat ouvre ses portes au public, après un grand chantier de rénovation de quatre ans. Visite en avant-première de ce temple du livre classé au Registre Mémoire du monde de l’Unesco.

Humanisme rhénan

Les bibliophiles le savent : la Bibliothèque Humaniste de Sélestat compte parmi les plus réputées du monde. Sa création remonte à 1452. Mais c’est en 1547 qu’elle prend son envole et acquiert sa renommée européenne. Beatus Rhenanus, fondateur avec son ami Erasme de Rotterdam de ce qui va devenir l’Humanisme Rhénan, cède sa bibliothèque personnelle à sa ville natale : 423 volumes contenant 1 287 œuvres, 41 manuscrits et 255 lettres autographes.

460 manuscrits

Aujourd’hui installée dans l’ancienne Halle aux Blés de la ville, la Bibliothèque Humaniste compte 460 manuscrits anciens et modernes, dont 154 datent du Moyen-Age, 550 incunables et 2 500 imprimés du 16ème siècle. C’est cette immense richesse qui, en 2011, valut à la bibliothèque sélestadienne d’être inscrite au Registre Mémoire du monde de l’Unesco, au même titre que la Déclaration d’indépendance des Etats-Unis ou la Déclaration universelle des Droits de l’Homme. Quand même…

Réouverture

Un tel trésor devait être protégé et mis en valeur. C’est l’objet du très grand chantier de rénovation et d’extension démarré en 2014 et confié à Rudy Ricciotti, architecte notamment du célèbre Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée de Marseille. Et le résultat est à découvrir le weekend des 23 et 24 juin. Au programme : visite libre ou guidée, atelier de calligraphie et de sérigraphie, conférences, concerts… Pour les amoureux des livres… et ceux qui ne demandent qu’à les aimer.

 

 

Crédits photo :  Ville de Sélestat - PMod

Thématique(s) :
Patrimoine
Note :
Votez pour cet article :
Je vote !
Aucun commentaire
A lire egalement