Marcher jusqu’au bout de la nuit
Coup de Pouce Publié le 12 Janvier 2015

Marcher jusqu’au bout de la nuit

Qui battra les pompiers d’Oberdorf ? Ce 17 janvier, ils tenteront de gagner pour la troisième année consécutive le concours du groupe du plus grand nombre d’inscrits de la marche de nuit de Waldighoffen. Car, sur ce parcours de 10 km, l’enjeu n’est pas le temps. Ce qui compte, c’est la dimension du groupe : plus on est nombreux, plus on a de chance de remporter le challenge Raymond Doubs, du nom de l’inventeur de l’évènement il y a une trentaine d’années, et décerné à l’équipe qui présente le plus grand nombre d’inscrits trois années de suite. Comme les pompiers d’Oberdorf étaient déjà les plus nombreux en 2013 et 2014, ils sont sur le point de l’emporter, à moins que les pompiers ou les basketteurs de Waldighoffen ne viennent en plus grand nombre.

Et puis il y a celles et ceux qui font ça pour le plaisir de marcher ensemble et à la nuit tombée. L’année dernière, ils étaient 670. Isabelle, son mari et ses trois enfants de 12, 15 et 20 ans seront une fois encore au départ ce 17 janvier : « On la fait chaque année. C’est sympa de marcher en famille et entre amis. Et puis on fait de nouvelles connaissances. Ce que je préfère, c’est quand il y a de la neige. Ce que je crains le plus, c’est la gadoue. On s’habille chaudement, on met de bonnes chaussures et on n’oublie surtout pas la lampe de poche. »

Pour cette dix-huitième édition organisée par le club de basket de Waldighoffen, le tracé mènera les marcheurs dans les rues du village avec un premier arrêt « gratuit » sur les hauteurs du « bux » où ils pourront se réchauffer ou se désaltérer avec tisanes et autres sirops. Ils prendront ensuite la direction d’Oberdorf où les pompiers proposeront merguez au barbecue, cervelas… et le fameux vin chaud de Mathieu. Et puis c’est le dernier tiers du parcours : passage à Grentzingen et arrivée à la salle polyvalente de Waldighoffen où les attendront au beau milieu de la nuit d’hiver la célèbre soupe de légumes saucisse de Montbéliard, le collet fumé frites et moult pâtisseries.


Thématique(s) :
Carola Sport
Note :
Votez pour cet article :
Je vote !
Aucun commentaire
A lire egalement