Des Lucioles au Seigneur des Anneaux
Coup de Coeur Publié le 21 Novembre 2016

Des Lucioles au Seigneur des Anneaux

C’est un endroit absolument extraordinaire, un truc de dingues, un lieu unique en Alsace, qu’on vient voir de toute la France, de la Suisse voisine, de Chine, du Canada, des Philippines… C’est surtout une histoire magnifique. L’histoire d’un miracle, n’hésite pas à dire son créateur, Christophe Holbein. L’histoire d’une petite fille très longtemps attendue, et qui, après des années de souffrances et de vaines tentatives, a fini par s’annoncer en 1999. « On nous avait dit, qu’on ne pouvait plus compter que sur un miracle, raconte Christophe Holbein. Et le miracle s’est produit. » Et sans attendre la naissance tant désirée, le couple décide de fêter l’évènement à sa manière. Avec des piquets de tomates et des bâches, ils créent une grotte dans la cours de leur maison d’Altkirch, dans laquelle ils composent un univers totalement féérique : des elfes, des fées, des trolls, qu’ils fabriquent eux-mêmes et qu’ils installent dans un décor de sous-bois, de cascades, de prairies, de rochers… La Grotte aux Lucioles ouvre, le premier dimanche de l’Avent. Le faire part de naissance fait un malheur : 5 000 visiteurs se pressent à la porte de la grotte… qu’un coup de vent malheureux de la tempête du 26 décembre met à terre.

Christophe et Viviane, eux, ne cèdent pas. Encouragés par leurs parents, leurs amis… et la naissance de Cynthia, en février 2000, ils se remettent à l’ouvrage et reconstruisent la grotte. En dur, cette fois ! Et les thèmes se succèdent d’une année à l’autre : la Cité des Anges, l’Arche des Rêves, le Château des Elfes, le Village des Pirates… Et on se bouscule toujours plus devant la Grotte aux Lucioles, qui ouvre chaque année au premier weekend de l’Avent pour fermer début janvier : 8 000, 10 000, 25 000 visiteurs. En 2015, un nouveau record est battu : 41 113 personnes (!!!) sont venues admirer la dernière création des princes de la grotte. Le thème : le Seigneur des Anneaux. Christophe Holbein est allé chercher ses figures à Bochum, en Allemagne. Les personnages à taille réelle sont quasiment uniques au monde : un Uruk-hai, de la race des orques supérieurs, Golum, Aragorn, le Nain Gimli sur son rocher, un arbre Ent… les héros de la trilogie prennent place dans et autour du château d’Isengard construit pour l’occasion et décoré avec le souci du détail qui fait la magie du lieu.

Cette année, pour la 18ème édition, d’autres personnages sont arrivés : Gandalf, les elfes Arwen et Galadriel, en attendant les Nains au complet et les Hobbits en 2017. Que les habitués se rassurent ! Avant d’entrer dans l’univers de Tolkien, la balade commence toujours par la salle des fées et ses dizaines de petites figurines évoluant dans un luxuriant décor de cascades, de forêts, de prairies fleuries et de fonds marins éclairés par les lucioles. Et c’est ensuite la maquette des trains : 14 circuits sur 14 mètres de long parcourus par des trains de toutes sortes qui sortent des tunnels, franchissent des viaducs, klaxonnent à l’arrivée en gare dans une mise en scène qui transporte le voyageur entre Alsace, Forêt Noire et Autriche, au milieu des vaches, des terrasses de café, d’une patinoire, de chapelles et de crucifix, sous un téléphérique et au milieu de 800 personnages et 200 maisons. « On est passionné, concède Christophe Holbein. On vit tout ce qu’on fait, on ne s’en lasse pas. » Les visiteurs non plus, qui sont quelque fois prêts à braver une queue d’une centaine de mètres de long devant la maison d’Altkirch. Et pour le 20ème anniversaire en 2018, Christophe Holbein annonce déjà la couleur : ce sera Harry Potter.

 

La Grotte aux Lucioles, à Altkirch, est ouverte tous les jours du 27 novembre 2016 au 8 janvier 2017.

 

Crédits photos : Grotte aux lucioles

Note :
Votez pour cet article :
Je vote !
Aucun commentaire
A lire egalement