Les lève-tôt du Carnaval
Évènement Publié le 02 Février 2016

Les lève-tôt du Carnaval

C’est sûrement la cavalcade carnavalesque la plus étonnante de tout le Rhin Supérieur. Le premier lundi suivant le Mercredi des Cendres, la vieille ville de Bâle se réveille aux sons aigrelets des fifres et aux battements des tambours : c’est le Morgenstreich, qui donne le coup d’envoi des trois jours du Basler Fasnacht. A quatre heures tapantes à l’horloge du beffroi de l’Hôtel de Ville, ponctualité helvétique oblige, toute la cité est plongée dans le noir et des dizaines de cliques se mettent en branle dans les ruelles du centre ville et convergent vers la Märktplatz. Les milliers de membres des cliques, les Vorträbler, portent des lanternes colorées et magiques en guise de couvre chef ou au bout de longues perches et encadrent les grandes lanternes sur lesquelles figurent les thèmes de l’année. Les spectateurs affluent par dizaines de milliers de toutes les régions et des pays environnants, pour assister à ce cortège étrange remontant aux temps médiévaux de la naissance du carnaval de Bâle.

En Alsace, la SNCF affrète deux trains spéciaux avec des tarifs préférentiels au départ de Strasbourg à 1h40 (du matin of course !), avec arrêts à Sélestat et Colmar, et de Mulhouse à 2h20. A l’arrivée à Bâle, il est bien vu (même si ce n’est pas obligatoire) de se procurer la « Plakette », le petit insigne de l’année, dont la recette est reversée aux cliques pour financer une partie de leurs préparatifs. Cette année le Morgenstreich a lieu le lundi 15 février. Les festivités du carnaval dureront quant à elles jusqu’au jeudi 18 février à 16 heures. Attention, à Bâle, on ne plaisante pas avec le carnaval : ce sont « les trois plus beaux jours de l’année. » Avant de remonter dans le train de 7h21, vous pourrez reprendre des forces dans un des restaurants de la ville : on vous servira la traditionnelle soupe de farine suivie de tartes aux oignons et au fromage. Vous devriez pouvoir arriver (presque) à l’heure au travail, le matin même, avec plein de belles choses à raconter à vos collègues, genre : « T’as passé une bonne nuit ? - Oui, j’étais au Morgenstreich de Bâle»… et votre « Plakette » à la boutonnière.

Crédits photos : Fasnachts comité

 

Thématique(s) :
Culture Insolite Patrimoine
Note :
Votez pour cet article :
Je vote !
Aucun commentaire
A lire egalement