Légumes à partager
Portrait Publié le 02 Février 2015

Légumes à partager

A Mulhouse, de drôles de petits potagers prospèrent ici et là dans des endroits plus ou moins improbables : à la Maison des Berges, au bord de l’Ill, sur la friche de l’ancienne usine DMC, au Campus Universitaire… A chaque fois ce sont des bénévoles, des gens du quartier ou de passage, des profs... toujours des passionnés, qui plantent des légumes, des fraises, des tomates, les cultivent et, une fois qu’ils sont mûrs, invitent qui veut à se servir.

Né en 2008 dans la ville britannique de Todmorden, au nord de Manchester, le mouvement mondial des Incroyables Comestibles a depuis essaimé dans le monde entier. En France, les semeurs s’appellent Jean-Michel Herbillon et François Rouillay (en photo). Ils résident respectivement dans les villages alsaciens de Freland et de Colroy-la-Roche. « On travaillait sur la création du parc naturel urbain de Strasbourg, raconte Jean-Michel Herbillon. Et un jour de 2012, on a décidé de passer de la recommandation à l’action. Avec nos familles, des amis et des voisins, on a construit des bacs devant nos maisons et on a créé les premiers Incroyables Comestibles en France. »

Le signe de ralliement est un simple petit panneau planté dans la terre entre deux plants de capucines ou deux rangées de haricots : « Nourriture à partager. Servez-vous librement. C’est gratuit. » Et voilà comment on renoue avec deux principes qui ont fait tourner le monde pendant des années : l’autosuffisance alimentaire et le partage. Depuis, le mouvement gagne dans toute la France comme dans le reste du monde. « Quelque fois, ça s’arrête, reconnait Jean-Michel Herbillon. Ce n’est pas grave : ce qui est important, c’est de faire sa part. Si vous voulez le faire, vous le faites, sans en parler pendant des heures. »

Thématique(s) :
Entraide Gastronomie
Note :
Votez pour cet article :
Je vote !
1 Commentaires
A lire egalement