La grosse caisse de la SIG
Coup de Coeur Publié le 03 Octobre 2014

La grosse caisse de la SIG

Pour Monique, cette soirée du 30 septembre est une grande première. Jusqu’à maintenant, on l’appelait « mami drapeau », mais ça c’était avant. Dorénavant, Monique est à la grosse caisse. Elle est devenue le leader du kop de la Wantzneau, qui encourage la SIG depuis 1994. Les t-shirts rouges sont bien sûr de rigueur. Et pour Monique un énorme supplément d’âme : la casquette rouge que lui a offerte, Ricardo Greer, le joueur américain qui a enflammé le parquet strasbourgeois pendant près de 7 ans, et a laissé un petit mot doux sur la visière : « I love you mama ».

Donc ce soir, c’est le premier match du championnat de France pro A de basket : la SIG reçoit l’AS Villeurbanne. Ca commence fort. Ce sont aussi les retrouvailles du kop. Tout le monde embrasse Monique qui ne cache pas sa joie : « On est comme une grande famille. » En passant devant la quarantaine de supporters déjà prêts à en découdre, Vincent Collet, l’emblématique entraineur, encore tout auréolé de sa toute récente médaille de bronze aux Championnats du Monde avec l’équipe de France, ne manque pas de saluer Monique. Tout le monde est en place : les trompettes, les drapeaux et les packs de Carola, partenaire de la SIG depuis des années.

Le match peut commencer. « Jetzt geht’s los », entonne Monique. Les deux grosses caisses donnent le rythme. Et les chants s’enchainent les uns aux autres aussi vite que les paniers de la SIG. Monique s’époumone et enflamme le Rhénus. Fin du match, la SIG l’emporte 68 58. Mission accomplie. Et en fait, il a été comment le public ce soir ? Monique donne son verdict : « Pas mal !» La casquette est tombée, la voix est cassée. Prête pour la prochaine.

 Le site de la SIG !

 

Thématique(s) :
Sport
Note :
Votez pour cet article :
Je vote !
Aucun commentaire
A lire egalement