Femmes de punch
Coup de Pouce Publié le 25 Janvier 2017

Femmes de punch

Qui a dit que les filles ne pouvaient pas boxer ? Certainement pas Sarah Ourahmoune, médaille d’argent de boxe aux derniers Jeux Olympique de Rio, ni la Strasbourgeoise, Yvette Palatino, première femme en France à avoir décroché un brevet d’état option boxe, ni non plus la championne du monde Stéphanie Ducastel, par ailleurs enseignante d’EPS dans un lycée strasbourgeois.

Mais si aujourd’hui la boxe féminine se développe en France, c’est bien parce que ces trois femmes de punch se sont battues depuis des années pour leur discipline. Il a fallu attendre 1999 pour que la boxe féminine soit autorisée en France et 2012 pour qu’elle intègre le programme olympique. Elles étaient là toutes les trois, fin 2016 pour présenter leur sport à l’occasion d’une rencontre découverte organisée par la Ligue d’Alsace de Sport d’Entreprise, dont Carola est partenaire, sur le thème de l’égalité homme-femme dans le sport. Car même si les femmes sont de plus en plus nombreuses à pratiquer une activité sportive, elles ne sont pas du tout logées à la même enseigne que leurs homologues masculins. Ces trois femmes de caractère ont bien l’intention de continuer à faire bouger les choses… attention, elles ont quelques arguments. 

Retour en images sur le reportage de France 3 Alsace :


La boxe, un milieu où prospère toujours l'inégalité entre les sexes

 

Crédits photo : FFSE bas-Rhin, France 3 Alsace

Note :
Votez pour cet article :
Je vote !
Aucun commentaire
A lire egalement