Les étudiants ouvrent leur restaurant éphémère
Évènement Publié le 20 Mars 2018

Les étudiants ouvrent leur restaurant éphémère

Du 18 au 21 mars, une soixantaine de lycéens et d’étudiants du lycée hôtelier d’Illkirch vous attendent à Cook me Up, le restaurant éphémère qu’ils ont installé au cœur du salon Égast. Vous allez vous régaler !

Un concept innovant

10 h 30, dimanche matin. Dehors, le temps est encore à la neige. A l’intérieur, du hall 8 du Parc Expo du Wacken, Martin, le jeune boss du resto, tient le dernier briefing avec son équipe : 24 cuisiniers et 36 serveurs. Tout le monde est prêt pour le coup de feu. Durant les quatre jours d’Égast, le premier salon professionnel des métiers de bouche du Grand Est, les lycéens et étudiants du lycée hôtelier Alexandre Dumas mettent les petits plats dans les grands. Ils tiennent le restaurant éphémère Cook me Up. Ils ont tout imaginé eux-mêmes : le nom du restaurant, l’aménagement, la décoration, le mobilier et bien sûr les menus. Ils ont été chercher des compétences au lycée Gutenberg pour le graphisme – très réussi – des cartes et des sets de table, ou à Supinfo pour le développement de l’appli qui permet aux clients les plus geek de réserver leur table, au jour et à l’heure de leur choix, ainsi que leur menu. L’appli s’appelle click and sit : quand le client arrive, il s’installe, confirme sa commande, le sommelier vient lui proposer les meilleurs accords mets-vins… et il est servi 4 minutes après !

La jeunesse régale

Et ce dimanche matin, premier jour du salon, ils sont aux manettes, sous la supervision discrète mais bienveillante de leurs enseignants. Mylène, cheffe de partie « entrée », et son équipe préparent un sauté de tofu pour le snacking ; Florian, le pâtissier, dresse son poivron rouge en crémeux, monté comme un mille feuilles ; Antoine et Mathilde s’activent derrière le bar décoré de bouchons et de caisse de bouteilles de vin. Miam… Au menu, un produit, trois cuissons, mille saveurs. Outre les entrées, les convives ont le choix entre bœuf, volaille et gambas, cuits au wok, en papillote ou fusio, avec leurs marinades gingembre et citron vert, lait de coco et curry, huile d’olive et Martini rouge, sauce saté et paprika… selon le plat et le mode de cuisson. On s’installe dans la grande salle, en « terrasse » ou au « laboratoire », pour ceux qui ont commandé via l’appli. Et on se laisse faire : aujourd’hui, c’est la jeunesse – très prometteuse –, qui régale.

Champion de France

Rien que pour ce premier dimanche, le restaurant éphémère avait servi près de 300 couverts. Et dans quelques semaines, toute l’équipe de Cook me Up se retrouvera à Paris pour participer au championnat de France des startups Entreprendre pour Apprendre, avec le secret espoir de remporter le titre de champion de France, pour la quatrième fois consécutive.

 

Pour financer le projet Cook me Up, les lycéens et étudiants ont lancé une souscription participative. Vous avez jusqu’au 28 mars pour les soutenir via ce lien.

 

Crédits photo : Cook me up

Thématique(s) :
Gastronomie
Note :
Votez pour cet article :
Je vote !
Aucun commentaire
A lire egalement