L’été des aventures
Coup de Coeur Publié le 23 Juin 2016

L’été des aventures

L’été est enfin là ! Quoi de mieux pour en profiter au maximum que de se lancer dans l’aventure ? Nous vous proposons trois coups de cœur entre Alsace, Vosges et Lorraine à découvrir de toute urgence et en famille.

Le plus va-nu-pieds. Au cœur des Hautes-Vosges, le lac Blanc est bien connu des randonneurs habitués à fréquenter ses sentiers en bonnes chaussures de marche. Les amateurs de sensations plus tactiles (ce sont quelque fois les mêmes !) n’hésiteront pas à se  déchausser pour parcourir le Sentier pieds nus du Lac Blanc. Sur une distance de 1,2 km, on marche pieds nus sur du sable, du gravier, du gravillon, de la paille, des pierres, des grandes dalles, du bois tout lisse, des écorces de bois, des aiguilles ou des cônes de sapin… Et il y a même une séquence boue : splash splash ! Ça chatouille, ça caresse, quelque fois ça pique un peu. Une façon primitive de reprendre vraiment contact avec la nature : dis maman, ils faisaient comment quand ils n’avaient pas de chaussures ?...

Le plus glissant. Si la glisse vous démange même en été, courez au col de la Schlucht et embarquez dans une luge. On monte en télésiège et on descend la piste aux allures de bobsleigh (rassurez-vous, c’est moins risqué). L’engin à (petites) roulettes descend la piste en béton parfaitement dessinée dans les prairies d’altitude en lisière de la belle forêt vosgienne : grandes lignes droites, ruptures de pente, virages relevés sur une piste de 850 mètres de long et 107 mètres de dénivelé… la descente dure environ deux minutes. Les enfants adorent et en redemandent !

Le plus perché. A Pompey, à une dizaine de kilomètres de Nancy, France Aventures propose six parcours dans les arbres à celles et ceux qui adorent voir le monde de haut. Tyroliennes au ras de la cime des arbres, échelles de corde, échelles de corsaires, ponts de singe, sauts de Tarzan (Jane peut aussi venir)… un peu plus de 90 ateliers sur des parcours classés du vert (le plus facile) au noir (le plus osé). Les tout petits, de deux à quatre ans, ont leur parcours réservé : c’est le Ouistiti. De 4 à 7 ans, on enfile son baudrier comme les grands et on se lance sur le parcours jaune pour tester les premières sensations de la hauteur et du vide.

Crédits photos : France aventures/ Lac blanc parc d'aventures/ Labellemontagne
 
Thématique(s) :
Insolite Loisirs Nature
Note :
Votez pour cet article :
Je vote !
Aucun commentaire
A lire egalement