De la choucroute à l’électricité
Coup de Coeur Publié le 04 Janvier 2016

De la choucroute à l’électricité

Tout le monde sait que l’Alsace est le premier producteur de choucroute en France : près de 50 000 tonnes de choux par an, produits entre Krautergersheim, Meistratzheim et Geispolsheim et qui permettent d’élaborer plus de 25 000 tonnes de choucroute. Les amateurs savent aussi que la choucroute d’Alsace est de couleur blanche, franche au nez, légèrement croquante et subtilement acidulée. Mais saviez-vous que depuis quelques années les choucroutiers alsaciens sont aussi devenus producteurs d’électricité ?

Comment ? Rien de plus simple. Ils transportent les jus de choucroute, issus de la fermentation des lanières de chou, à la toute nouvelle station de traitement des eaux usées du Bassin de l’Ehn de Meistratzheim. Là les jus sont transformés en biogaz puis en chaleur ou en électricité. Laquelle électricité est renvoyée sur le réseau et consommée dans les villages environnants.

Ne l’oubliez pas la prochaine fois que vous dégusterez une choucroute alsacienne : fût-elle traditionnelle ou aux trois poissons, c’est la choucroute la plus éco-responsable du monde.

Thématique(s) :
Environnement Patrimoine
Note :
Votez pour cet article :
Je vote !
Aucun commentaire
A lire egalement