Le boulanger en or de Colmar 
Coup de Coeur Publié le 28 Décembre 2017

Le boulanger en or de Colmar 

SERGE IMHOFF COLLECTIONNE LES MÉDAILLES D’OR. APRÈS LE KOUGLOF ET LA BAGUETTE EN 2016, LE BOULANGER DE COLMAR A REMPORTÉ LA GALETTE D’OR EN 2017. FLASHBACK GOURMAND…ET ASTUCES DE PRÉPARATION.

La meilleure galette du Centre Alsace

Quand Serge Imhoff était petit, il se souvient que sa maman mettait plusieurs fèves dans la galette des rois… pour ne pas faire trop de jaloux. Aujourd’hui le boulanger de Colmar fabrique lui-même ses galettes. Et des bonnes, en plus ! Puisqu’en 2017 il s’est vu remettre la galette d’or par la Corporation des boulangers du Centre Alsace. L’or est d’ailleurs chez lui une habitude : en 2016, le boulanger avait déjà remporté la baguette d’or et le kouglof d’or. 

Plus de 2 000 galettes en 2017

Chaque mois de janvier, la boulangerie Imhoff produit entre 1 000 et 1 500 galettes des rois. En 2017, grâce à la médaille d’or, elle en a même vendu plus de 2 000. Les ventes se font pendant tout le mois de janvier, avec quand même un pic de vente, le 6. Tradition oblige ! Celles qui ont le plus de succès sont les galettes traditionnelles à la frangipane. Mais le boulanger fait aussi des galettes aux pommes, au chocolat, des brioches chocolat orange… Chaque galette cache bien sûr sa fève en faïence. Cette année, le thème retenu est celui du chocolat : gâteau au chocolat, religieuse, opéra, poule de Pâques… histoire de donner quelques nouvelles idées aux petits et aux grands gourmands.

Astuces de préparation

Pour faire soi-même sa galette des rois… et surtout la réussir, Serge Imhoff donne quelques astuces de préparation :

  • Choisir les bons ingrédients : du beurre pour la pâte feuilletée et la frangipane, des amandes qu’on broie soi-même et qu’on torréfie, « ça a plus de goût », un peu de rhum.
  • Surveiller la cuisson« C’est le point le plus délicat ». Au début, il faut une chaleur assez vive pour obtenir une galette bien croustillante et ensuite on réduit un peu pour cuire correctement la frangipane. Le temps de cuisson dépend de la taille de la galette et du four lui-même. Mais on peut commencer par une quinzaine de minutes à 220 ° et finir par une vingtaine de minutes à 200 °. « Surtout, il faut rester devant le four, ajoute la boulanger ; et bien regarder ce qui se passe. »

 

Et vous la galette des rois, vous la préférez comment ?

 

 

Pour déguster la galette d’or :

Boulangerie Pâtisserie Imhoff

5, rue Fleischhauer, 68000 COLMAR

 

Galettedor

Crédit photo : Boulangerie Pâtisserie IMHOFF 

 

Thématique(s) :
Gastronomie
Note :
Votez pour cet article :
Je vote !
Aucun commentaire
A lire egalement