L’auberge de l’espoir
Coup de Pouce Publié le 21 Novembre 2014

L’auberge de l’espoir

Sur les hauteurs de Ribeauvillé, la Clausmatt est un havre de paix : pour les touristes randonneurs qui s’y arrêtent le temps d’un repas ou d’un séjour, mais aussi pour les personnes qui les accueillent. A 600 mètres d’altitude, la vieille auberge, construite au beau milieu d’une clairière, offre une vue imprenable sur la plaine d’Alsace. On y arrive après une piste forestière de 4 km ou une bonne heure de marche depuis Ribeauvillé.

Outre les touristes qui trouvent ici un hébergement de qualité, l’auberge, gérée par l’association Espoir, accueille en permanence une dizaine de personnes rencontrant des difficultés d’insertion sociale et professionnelle. Elles sont envoyées par les médecins, les assistantes sociales, les structures hospitalières et restent le temps qu’il faut, c’est à dire autant de mois, voir d’années nécessaires à leur reconstruction.
Dans une ambiance familiale, apaisante et chaleureuse, beaucoup de ces personnes retrouvent ici une activité organisée et utile : la cuisine, la vaisselle, le service pour le restaurant, mais aussi le ménage, un peu de bricolage, du jardinage au potager et le soin des animaux (cochons, ânes, moutons, poules, lapins…). Il y a un tableau où chacun sait ce qu’il a à faire chaque jour.
« Les personnes sont actives toute la journée, explique Halima arrivée à la Clausmatt il y a trois ans comme maîtresse de maison, cuisinière et animatrice. On les aide à sortir de leur situation. La plupart s’en sortent. » Quant aux touristes, ils adorent : tous les weekends de décembre sont déjà complets.
 
Carola soutien la Clausmatt depuis ses débuts par des actions concrètes tout au long de l'année.

Thématique(s) :
Entraide
Note :
Votez pour cet article :
Je vote !
Aucun commentaire
A lire egalement